Butin de soldes #1

Image   Après des mois d’attente, de retenue shoppinguesque, de lorgnage sur les e-shops du monde entier, elles sont enfin arrivées : LES SOLDES.

J’avais envie de me faire plaisir de m’offrir une belle pièce, car aimer les belles choses quand on est étudiante, vous en conviendrez, c’est dur. Cette saison, j’avais eu 3 coups de coeur : les lunettes Orgasmy de Thierry Lasry, le sac Rocco d’Alexander Wang, et les escarpins cloutés Valentino. Je m’étais tout de même fixée une limite : la pièce en question devait être soldée. Et pas, genre de 10%.

Butin

Escarpins Valentino cloutés, -30% : moi qui avais promis de ne pas acheter de talons hauts. Me voilà donc avec 10 cm de perfection instables, certes, mais le coup de foudre fut immédiat. Une fois passés aux pieds, je me suis dit que je ne pouvais pas les laisser s’enfuir, je me suis dit que j’allais dormir avec, et que eux et moi feront fi des mauvaises langues pour passer notre vie ensemble. *cœur avec les doigts*. J’ai certes cramé ma CB, mais je ne regrette pas une seconde. Ces chaussures s’inscrivent sans problème dans une recherche du dressing idéal.

Pull Zara, 20€ : j’adore le bleu marine. Vraiment. Et je n’ai qu’un seul pull dans mon armoire! (ok, j’en ai 2, mais le pull « tête de mort » passant moyen en classe…). Bref. Il est parfait.

T-shirt + 2 shorts Princesse Tam-Tam, 60€ : mon chéri aurait certes préféré que ce soit une nuisette, mais franchement me réveiller en sueur avec la-dite robette autour du coup, très peu pour moi… J’opte donc pour un combo t-shirt / mini-short qui me permet de supporter les 25° de mon appart, et de profiter de mon sommeil réparateur. Ceux-ci sont tout doux et très bien coupés, tout ce qu’on attend d’un joli pyjama.

La liste

Bucket list

Il y a quelques temps, je suis tombée sur un article qui m’a vraiment remué : une infirmière australienne, qui travaille auprès de personnes âgées, y faisait le résumé des principaux regrets des personnes en fin de vie. Bon, ce sont des regrets plutôt prévisibles : j’aurais aimé moins travailler, vivre ma vie telle que je l’entendais, rester en contact avec mes amis…

Mine de rien, ça m’a fait réfléchir. Je me suis demandée ce que moi, je voudrais faire avant de mourir. Je n’ai pas du tout envie de me rendre compte, une fois âgée ou gravement malade, qu’il y a plein de choses que j’aurais rêver d’accomplir sans que j’y ai accordé le temps/l’argent/l’attention nécessaire.

J’ai donc pris mon plus beau carnet, et j’ai commencé à écrire.

Ce que je voudrais faire avant de mourir

1- Acheter un appareil Polaroïd

2- Apprendre à faire un moon-walk

3- Voir un défilé de haute-couture

4- Aller (enfin) en Italie

5- Manger des macarons Ladurée

6- Claquer la porte au nez de quelqu’un (oui je sais c’est bizarre, mais j’ai globalement du mal à me mettre en colère, du coup ce genre de mouvement d’humeur est un vrai fantasme pour moi)

7- Avoir un dressing (au moins un grand placard)

8- Aller au Japon (prévu pour 2015)

9- Avoir une trousse de maquillage avec les essentiels

10- Me faire faire une manucure

Tour Eiffel

11- Monter en haut de la tour Eiffel (un comble pour une parisienne comme moi ^^)

12- Être demandée en mariage

13- Avoir une belle bague de fiançailles (depuis mai 2013 :D )

14- Aller dans le plus beau zoo du monde (où qu’il soit)

15- Passer mon permis (en cours)

16- Apprendre à mettre du rouge à lèvres (en cours)

17- Revenir à 56 kgs puis

18- Me remettre au sport de manière régulière (HAHAHAHAHAHA)

19- Essayer le trikini (après 17 et 18)

20- Regarder l’intégrale de Friends

21- Voir un balletballet

22- Prendre des cours de danse classique

23- Étudier la psycho (au moins une L1)

24- Faire un tour de France pendant des vacances

25- Voir un panda

26- Combler mes lacunes en physique et en chimie (un peu mieux depuis mes écrits du concours de professeur des écoles, mais toujours pas génial)

27- Voir une aurore boréale

28- Faire une randonnée en traîneau tiré par des chiens

29- Me faire tatouer

30- Retourner en Irlande

stonehenge

31- Voir Stonehenge

32- Manger au Savoy

33- Apprendre à faire du surf

34- Road trip aux USA (sur la feu route 66)

35- Se baigner dans une piscine à débordements

36- Faire un tour en montgolfière

37- Devenir bonne cuisinière

Voilà. J’ai décidé de mettre à profit ces vacances pour rayer deux ou trois choses de la liste, et vous faire quelques petits articles pour vous raconter tout ça.

En attendant, je vous souhaite de très bonnes fêtes à tous, plein de bonnes choses pour les repas à venir (#teamgoinfre), et surtout plein de bonheur pour vous et vos proches!

bob l'éponge noël

Le cas Birch

Image(oui, il y a la nouvelle dans la pile… Mais j’ai utilisé la moitié des produits, je n’ai plus rien à part le RAL et le vernis beige…Donc pas de test avec photos ce mois-ci, mais le contenu en bonus à la fin de l’article!)

Ce qui s’est passé

Vous vous rappelez peut-être qu’il y a quelques mois, je me suis désabonnée de Joliebox. Je commençais à sérieusement saturer niveau boîte. Box bonbons, bijoux, thé, beauté, lifestyle… J’avais l’impression d’avoir largement fait le tour de la question. J’ai donc tout abandonné massivement pour ne garder que la box Envouthé (le thé étant une drogue plus dure que le reste). Il faut dire aussi que cette accumulation avait un vrai coût pour mon budget d’étudiante : à 15€-25€ par abonnement, forcément…

Sauf que depuis septembre, ça y est, j’ai fini mes études. J’ai un SALAIRE. Je me suis donc gaiement relancée dans ces petits plaisirs légers qui font mon bonheur quand je rentre du boulot après une rude journée : les boîtes à surprises, les  BOX. Enfin, plus précisément, je me suis réabonnée à une box : la Birch.

Image    Lorsque Joliebox est devenu Birchbox, j’ai bizarrement été un peu attristée. J’aimais bien l’image de cette marque lancée par de jeunes entrepreneurs passionnées, dans une boîte à taille humaine. J’avais beaucoup aimé pouvoir parler librement à tous les membres de l’équipe pendant les JolisApéros.

Du coup, à l’annonce de la fusion entre les deux groupes, je me suis demandée si cet aspect « accessible » et sympathique de l’équipe serait toujours là, ou si au contraire elle rentrerait plus dans une logique commerciale de certaines grandes boîtes sur le marché des box. Au cours des quelques mois qui ont suivi, j’ai pu me rendre compte que non, à part la marque, le design et dans une certaine mesure la qualité des produits, rien n’avait changé.

Image

Plusieurs mois plus tard, j’ai été ultra appâtée par la collaboration avec Sézane, une marque de vêtements que j’adore. En plus, je ne m’étais jamais désabonnée du facebook de Joliebox / Birchbox au cas où , et j’avais vraiment l’impression que les abonnées étaient beaucoup plus satisfaites en règle générale, que les produits collaient mieux à mes attentes.

J’ai donc sauté le pas.

Et donc?

Et donc je ne regrette pas. VOILA. Je suis toujours aussi heureuse d’ouvrir ma boîte aux lettres, de trouver un colis sur lequel est inscrit « A la brillante Caroline X » (c’est clair!), de tester quasi immédiatement mes nouveaux produits, de lire le petit magazine qui va avec…

En plus, j’ai déjà commandé plusieurs fois sur leur e-shop, et j’ai vraiment trouvé le service très pro : livraison rapide, colis adapté, produit conforme (je sais, c’est la base, mais j’ai déjà eu quelques mésaventures en commandant sur le net…).

ImageBonus : la box de décembre 2013

Ce mois-ci, voici ce que j’ai trouvé dans ma box :

- Vernis Nailgirls beige : pas mal du tout, tenue correcte, la couleur me plaît mais tire vers le jaune au bout de quelques jours / sous certaines lumières.

- RAL Modelco : coup de cœur total, très jolie couleur, très bonne tenue (je l’ai porté une demi-journée sans que la couleur parte). Le rouge à lèvres de mes fêtes de fin d’année!

- Masque nourrissant Amika : deux gros berlingots de soin, soit à peu près 4 masques pour des cheveux mi-longs (2 pour moi donc ><). Pas mal, mais pas des masses d’effet sur mes cheveux. Peut-être sur le long terme?

- Crème pour les mains Cowshed : pareil, j’adore! Texture qui pénètre relativement vite, odeur originale de menthe poivrée, parfum présent sans trop l’être, efficace d’un point de vue hydratation… Pas étonnant que cette crème plaise à Kate Moss!

- Twistband vert fluo : bien sûr, j’aurais voulu avoir un headband, mais j’aime beaucoup ces petits élastiques made in US qui n’abîment pas les cheveux… La teinte vert fluo n’est pas vraiment mon style, néanmoins ça ne m’est pas rédhibitoire.

- Préparation de gâteaux de Noël Marlette : ohlala la bonne idée. J’ai fait ces gâteaux 10 minutes après avoir déballé ma box, et j’en étais ravie! Je garde ces produits dans un coin de ma tête, c’était vraiment une excellente idée de la part de Birchbox!

Bref, on peut vraiment dire que cette box a bien rempli sa tâche : faire découvrir de nouvelles marques, et de nouveaux produits. J’espère vraiment que ça va continuer à ce rythme!

Celle qui voulait décorer son appart

Image    J’ai emménagé dans mon nouveau chez-moi il y a maintenant plus de 3 mois. Le souci, c’est que depuis, ni moi ni mon chéri ne nous sommes vraiment mis à la déco. Autrement dit, l’ambiance fait un peu monacale (enfin, si on fait abstraction de la vitrine de geekos qui trône dans notre salon, avec les statues de jeux vidéo dedans).

Et puis, un jour, que je checkais machinalement la MyLittleApp (l’application smartphone My Little), je suis tombée sur une offre Polabox : carrément -35% de réduction pour une commande de photos, format Polaroïd donc. J’adôre les polaroïds. Je ne sais pas pourquoi je n’ai toujours pas d’appareil qui en fait. Je trouve que ce format est juste parfait.

C’est donc avec une excitation non feinte que j’ai passé commande de 30 photos de mon compte Instagram (identifiant : carounette ;). Lire la suite

J’ai un PLAN…

DSC00759(auto-congratulation pour cet excellent titre)

Aujourd’hui, j’ai reçu un courrier un peu particulier… Une grande enveloppe que j’attendais en trépignant depuis le premier décembre.

Voyez-vous, ce premier décembre, j’ai réalisé quelque chose. J’ai eu une sorte d’épiphanie. En chassant innocemment une pièce de créateur X sur Vestiaire Collective, je me suis posée une question : « Ai-je vraiment besoin de cette veste brodée à 500€? Est-ce bien raisonnable? Suis-je une cause perdue? »

( Depuis que j’ai un salaire *cœur avec les doigts*,  je me pose en permanence ce genre de questions. A la fin du mois, après avoir payé mes charges, et mis des sousous de côté, il me reste une somme non négligeable. Et cette somme, j’ai envie de la dépenser dans des trucs de fou : sacs, pompes, manteaux… Sauf que je ne peux pas sauter le pas. Ça ne m’est pas possible, je fais un blocage de la mort. Du coup, j’ai de plus en plus de discussions schizo entre un moi tendance Paris Hilton (« Un sac Givenchy? That’s hot! »), et un moi tendance… ma mère. Ouais. )

Et puis après un retour au bercail de quelques jours, je suis tombée sur une photo de Marzia, la filleule de ma mère. Elle ne fait pas partie de notre famille, mais presque. Ça fait maintenant 13-14 ans que ma mère la parraine, que l’on reçoit lettres et photos, que l’on en envoie à cette jeune fille bangladaise et à sa famille par le biais de PLAN France.

Moi qui commençait à me sentir un peu useless, j’ai saisi cette occasion pour donner un peu plus de sens à ma vie. Parce qu’on a pas besoin d’être un hippie ou de vivre au pays des bisounours bien-pensant pour réaliser que oui, on a beaucoup de chance de vivre au chaud dans un environnement salubre, d’avoir reçu une instruction, de bénéficier de soins médicaux de qualité.

Le 1er décembre, j’ai donc été moi-même sur le site de PLAN, pour, enfin, parrainer un enfant. Lire la suite

Time to PARTY!

Image

(Tiens, c’est un peu vide par ici…)

Je sais, je sais, ça faisait longtemps. Bah oui, c’est un peu mon soucis, je ne suis pas très disciplinée. Mais voilà, un an après, et mon complexe de l’imposteur un peu parti, j’ai eu envie de me remettre à écrire. Je ne suis pas sûre que ce soit beaucoup plus intéressant qu’avant, mais j’aime ça, et je suis dans une période de ma vie où j’en ai besoin.

Me voilà donc revenue vers vous pour vous présenter la nouvelle Little Box : la little Midnight Box. Un thème peu surprenant compte tenu de l’époque de l’année, mais qui a le mérite de parler à tout le monde, n’est-ce pas?

Unboxing

Image Lire la suite

Bad day

Aujourd’hui, point de box, point de cosmétiques. Aujourd’hui je voudrais râler. Il y a des jours où on regrette de s’être levé, et mercredi en était un.

Vous ne le savez peut-être pas, mais je finis en ce moment mes études de professeur des écoles. Je suis très excitée à l’idée d’avoir ma classe, mais j’ai aussi très peur, rapport au fait qu’en fin de compte, et bien je n’ai pas eu beaucoup d’entraînement pour le moment.

En novembre, j’ai donné deux heures de cours à une classe de CM1. C’était merveilleux ^__^ La dynamique de classe, l’enthousiasme des enfants, la certitude qu’on transmet quelque chose d’important…Génial.

J’attendais donc avec impatience mon prochain stage, qui se déroule la deuxième quinzaine de février. Un stage en maternelle, où j’aurais ma classe à moi toute seule, pendant deux semaines. Je savais déjà que je serai à Paris, mais pas dans quel arrondissement, ni à quel niveau.

Mercredi, la nouvelle est tombée : je suis dans le 13ème arrondissement (cool), et j’ai une classe en triple niveau. En TRIPLE NIVEAU. Petite section-moyenne section-grande section.

What.The.Fuck.

Panique. Incompréhension. Excitation. L’impression persistante d’être face à un défi presque insurmontable, mais presque seulement.

Aussi beaucoup d’agacement face à la réaction de ma famille (« Bah t’es en maternelle, tu leur donneras des coloriages à faire! » bien sûr, c’est pour ça qu’on demande un bac +5).

Donc voilà, j’essaie de rester calme, c’est dur. Mais j’ai aussi l’intuition que je ressortirais grandie de tout ça.

Bon week-end à toutes!