Patch me if you can

20121210-124505.jpg

Dans la JolieBox de Novembre, nous abonnées avons eu la chance de recevoir les nailpatch L’Oreal si tendances ces derniers temps.
J’étais ravie, comme vous le savez tout ce qui touche aux ongles me passionne, et cela faisait bien longtemps que je lorgnais sur les nailpatch Sephora à carreaux, à pois, etc…
J’ai tout de même eu un doute en voyant le modèle que j’avais reçu : motifs crocos, dorés, ambiance Jenny from the block quoi. Pas tout à fait dans mes habitudes, mais après tout pourquoi pas?

L’application

On commence directement, selon moi, par le point faible du produit : l’application.
Sur le papier, ça paraît tout simple : mettre le patch, le replier sous l’ongle, limer pour retirer l’excédent.
A ce stade de l’article, il faut que je vous fasse une petite confession : je suis une rongeuse d’ongles, depuis toute gamine. Du coup, mes ongles sont tout petits, et jamais très longs (mais je me soigne)!

Du coup, pose sur l’ongle : ok, mais découpage du patch : catastrophe. Mes ongles n’étant pas très longs, le patch étant assez épais, impossible d’utiliser mon ongle pour couper. J’ai dû passer direct à l’étape de la lime.

Là encore, problème : les patchs ne collent pas très biens, et certains se décollent quand je passe la lime au bout de l’ongle.

PETITE PRÉCISION : J’avais poli mes ongles juste avant, mes ongles étaient donc « glissants ». Ça a peut-être rendu la pose plus compliquée.

20121210-160301.jpg

La tenue Lire la suite

Publicités