Bad day

Aujourd’hui, point de box, point de cosmétiques. Aujourd’hui je voudrais râler. Il y a des jours où on regrette de s’être levé, et mercredi en était un.

Vous ne le savez peut-être pas, mais je finis en ce moment mes études de professeur des écoles. Je suis très excitée à l’idée d’avoir ma classe, mais j’ai aussi très peur, rapport au fait qu’en fin de compte, et bien je n’ai pas eu beaucoup d’entraînement pour le moment.

En novembre, j’ai donné deux heures de cours à une classe de CM1. C’était merveilleux ^__^ La dynamique de classe, l’enthousiasme des enfants, la certitude qu’on transmet quelque chose d’important…Génial.

J’attendais donc avec impatience mon prochain stage, qui se déroule la deuxième quinzaine de février. Un stage en maternelle, où j’aurais ma classe à moi toute seule, pendant deux semaines. Je savais déjà que je serai à Paris, mais pas dans quel arrondissement, ni à quel niveau.

Mercredi, la nouvelle est tombée : je suis dans le 13ème arrondissement (cool), et j’ai une classe en triple niveau. En TRIPLE NIVEAU. Petite section-moyenne section-grande section.

What.The.Fuck.

Panique. Incompréhension. Excitation. L’impression persistante d’être face à un défi presque insurmontable, mais presque seulement.

Aussi beaucoup d’agacement face à la réaction de ma famille (« Bah t’es en maternelle, tu leur donneras des coloriages à faire! » bien sûr, c’est pour ça qu’on demande un bac +5).

Donc voilà, j’essaie de rester calme, c’est dur. Mais j’ai aussi l’intuition que je ressortirais grandie de tout ça.

Bon week-end à toutes!

Publicités